Rencontre de l’Alliance pour les arts visuels au RAAV, Montréal, décembre 2013

Les membres de l’Alliance pour les arts visuels (AAV) se sont réunis à Montréal le vendredi 13 décembre dernier. L’Alliance pour les arts visuels regroupe maintenant quatorze organismes nationaux de service — en arts visuels, et arts médiatiques et en métiers d’art — depuis l’arrivée de deux nouveaux membres, l’Association canadienne des galeries d’art universitaires et collégiales (ACGAUC) et la Société canadienne d’éducation par l’art (SCÉA). Nous accueillons avec enthousiasme ces deux associations qui travaillent afin de favoriser la compréhension et la reconnaissance des arts dans notre société.

Lors de cette rencontre, l’Alliance pour les arts visuels a eu le plaisir d’échanger avec Sylvie Gilbert, chef du Service des arts visuels au Conseil des Arts du Canada. Madame Gilbert nous a renseignés sur certains dossiers d’intérêt pour tous nos membres, dont «Prendre en main le changement». Les membres de l’Alliance ont fait part des préoccupations du milieu des arts visuels à propos de ces questions, tout en offrant leur collaboration. C’était la seconde fois que l’Alliance rencontrait madame Gilbert depuis sa nomination le printemps dernier et nous nous réjouissons d’un dialogue soutenu bénéfique à chacun.

L’ordre du jour de la réunion comportait aussi une discussion en vue d’une étude sur l’économie de l’art que nous espérons entreprendre au printemps, suite à une série de rencontres à ce sujet dans plusieurs villes, au cours de la dernière année, et à des questions soulevées par Bellavance dans un rapport de recherche commandé par l’Alliance, publié en 2011. Comme l’Alliance désire travailler à une meilleure reconnaissance des arts visuels à long terme, nous discutons aussi d’une campagne d’éducation afin de sensibiliser la population canadienne à leur importance.

Cette réunion marquait de plus la fin du mandat à la coprésidence de Maegen Black, directrice de la Fédération canadienne des métiers d’art, qui a été chaudement remerciée pour sa contribution dans la dernière année. Lise Leblanc, directrice de l’Association des groupes en arts visuels francophones, et Anne Bertrand, directrice de la Conférence des collectifs et des centres d’artistes autogérés, se partageront la responsabilité dans l’année qui vient. L’Alliance souhaite aussi remercier Christian Bédard et le Regroupement des artistes en arts visuels du Québec qui nous ont accueillis à Montréal pour cette rencontre.

Les membres de l’Alliance vous souhaitent un temps des Fêtes rempli de paix et une heureuse année 2014

Rencontre de l’Alliance des arts visuels au Textile Museum, Toronto

Les membres de l’Alliance pour les arts visuels se sont réunis le 14 juin dernier au Textile Museum de Toronto, afin d’entamer le travail sur le programme de recherche commun et d’examiner une proposition d’étude préliminaire soumise par le comité de recherche.

En amont, l’Alliance pour les arts visuels a lancé une série de discussions informelles sur l’économie de l’art, dans le but de sonder les connaissances de ceux impliqués dans le développement économique du secteur des arts visuels. Ces discussions ont eu lieu à Calgary, à Kingston et à Toronto. Elles servaient aussi de premier pas vers une phase ultérieure de la recherche visant à suivre les recommandations du rapport Bellavance publié en 2011. Celui-ci recommandait que l’Alliance approfondisse la recherche sur certains points négligés, dont le marché de l’art, « un système à plusieurs joueurs en cette ère de globalisation » (voir le chapitre 4 [le chapitre 4 débute page 57, les références sont à la page 77] du rapport). Sa recommandation se lisait comme suit :

« Amorcer le processus visant la mise à jour des connaissances sur l’implication du secteur privé dans le secteur des arts visuels. Cette étape consiste à rassembler la documentation disponible sur les principaux intervenants du secteur privé : galeries d’art, collectionneurs privés (individus et corporations), fondations privées, et toute autre entreprise ou individu intervenant sur une base privée dans le processus de valorisation des œuvres et des artistes (par exemple par l’attribution d’un prix ou d’une distinction honorifique). Cette étape devrait être confiée aux responsables du centre de documentation et/ou des veilles stratégiques appuyés de ressources universitaires et en collaboration avec les associations membres de l’Alliance, en tout premier lieu avec celle des marchands d’art. Cette étape est en fait un premier pas indispensable en vue de faire réaliser par un éventuel consortium interuniversitaire l’étude approfondie du marché de l’art contemporain canadien, objet du deuxième scénario. » (p. 142)

En parallèle, les membres de l’Alliance ont aussi contacté le regroupement Organismes publics de soutien aux arts du Canada (OPSAC) afin qu’il soutienne leur programme de recherche en proposant des chercheurs qualifiés dans chacune des provinces et dans les territoires. Ce consortium de chercheurs pourrait valider une étude sur le marché de l’art dans le contexte d’un examen plus général de l’économie du secteur, y compris une harmonisation des données disponibles à l’échelle canadienne.
image_textiles2_june2013

L’Alliance pour les art visuels remercie le Textile Museum pour son accueil lors de cette rencontre d’une journée et, remercie particulièrement Mme Susan Fohr pour la visite guidée du musée, et de sa collection. L’Alliance pour les arts visuels est un regroupement d’organismes de services en arts visuels, en arts médiatiques et en métiers d’art, rassemblés par le Sommet sur les arts visuels en novembre 2007. L’objectif de l’Alliance consiste à harmoniser les messages de chacun, afin de porter d’une voix forte et claire une prise de positions commune, visant à communiquer les besoins du secteur.

Nouveaux rapports d’activités des membres

Comme c’est le cas de plusieurs alliances, conférences, fédérations et associations, l’Alliance pour les arts visuels (AAV) souhaite mieux communiquer ses réalisations ainsi que celles de ses membres. L’Alliance regroupe des associations nationales de services dans le secteur des arts visuels, incluant les métiers d’art et les arts médiatiques, qui avant chaque rencontre, produisent et partagent un bref rapport d’activités. Ces points d’information permettent d’identifier rapidement les problématiques communes et de mieux comprendre nos missions et défis respectifs. Informatifs et démystifiants, leur diffusion sur le nouveau site de l’AAV vise à présenter l’Alliance à tous ceux et celles qui souhaitent le développement des arts visuels par une plus grande synergie. Ces rapports fournissent un rapide survol de notre secteur, en anglais et en français, et incluent des liens vers d’autres contenus en ligne, pour approfondir.

Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques, 2013

Montréal, le 12 mars 2013 – Le Conseil des arts du Canada a annoncé aujourd’hui les lauréats des Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques de 2013 à la Cinémathèque québécoise à Montréal.

Les lauréats sont :

  • Marcel Barbeau, peintre et sculpteur, Montréal
  • Rebecca Belmore, artiste en arts visuels, Winnipeg (photo vedette; crédit: Martin Lipman)
  • William D. MacGillivray, cinéaste et réalisateur, Rose Bay, N.É.
  • Gordon Monahan, artiste de l’audio et des arts médiatiques et compositeur, Meaford, Ont.
  • Greg Payce, artiste potier (Prix Saidye-Bronfman), Calgary
  • Chantal Pontbriand, commissaire d’expositions et d’événements et critique d’art (contribution exceptionnelle), Montréal/Paris
  • Colette Whiten, sculpteure – installation, Toronto/Haliburton, Ont.

Cette année, l’AAMI, membre de l’Alliance, en partenariat avec le Conseil des arts du Canada, a participé à la création de portraits vidéos des lauréats. Des artistes des arts médiatiques et des centres d’artistes en arts médiatiques ont été jumelés avec chaque récipiendaire afin de produire un court vidéo d’auteur en résonance avec leur oeuvre. Les vidéos sont disponibles sur le site du Conseil et peuvent être partagées sur les médias sociaux. Les vidéos seront aussi présentées dans le cadre de l’exposition organisée par le Musée des beaux-arts du Canada en l’honneur des lauréats et qui aura lieu du 22 mars au 23 juin 2013.

L’Alliances des arts visuels félicite cette initiative de l’AAMI qui fournit non seulement un aperçu des lauréats du prix du Gouverneur Général et de leur oeuvre, mais qui sert aussi à reconnaître la valeur des artistes en arts médiatiques et de leurs organismes qui ont réalisé les capsules vidéos en tant qu’oeuvres autonomes.

Pour en savoir plus, visiter le site du Conseil des arts du Canada.

 

Étude : Revue critique de la documentation existante sur les arts visuels au Canada

Ottawa, 15 juin 2011 – L’Alliance pour les arts visuels est heureuse d’annoncer la publication d’une nouvelle étude: « Le secteur des arts visuels au Canada : Synthèse et analyse de la documentation récente ».

Commandée par l’Alliance pour les arts visuels, l’étude a été dirigée par le professeur Guy Bellavance de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), Centre – Urbanisation Culture Société, Montréal. Elle fait un survol de plus de 550 études canadiennes et 315 autres produites à l’étranger identifiant les lacunes majeures dans la recherche récente disponible en arts visuels; elle propose aussi des stratégies pour remédier à ces lacunes.

Parmi les principales conclusions de l’étude, on note que la contribution du secteur des arts visuels à la culture canadienne est économiquement sous-évaluée, en raison principalement d’un manque d’études sur les systèmes d’éducation en art; que la recherche est lacunaire dans plusieurs domaines puisque les universités accordent la priorité à l’étude de l’histoire de l’art plutôt qu’aux dimensions organisationnelles du secteur des arts visuels; qu’il y a encore beaucoup à faire au palier provincial pour aborder les spécificités régionales; et que des cinq sous-secteurs étudiés, le moins connu est le marché de l’art – comment l’art rejoint son public.

L’étude a été réalisée grâce à une contribution du Conseil des Arts du Canada. Le rapport de recherche et un sommaire sont disponibles dans les deux langues officielles sur le site de l’Alliance pour les arts visuels www.visualartsvisuels.ca.

L’Alliance est un regroupement d’organismes nationaux en arts visuels, en arts médiatiques et en métiers d’art formé d’artistes, de musées d’art, de centres d’artistes, de professionnels des arts et de marchands d’art au Canada, rassemblés par le Sommet des arts visuels en novembre 2007.Le secteur des arts visuels au Canada :


Synthèse et analyse critique de la documentation récente (PDF)

Événement : Le gala des arts visuels, Montréal 2012

Le Gala des arts visuels souhaite donner plus de visibilité à l’art contemporain sur le plan national et
promouvoir la richesse et la diversité de l’art actuel d’ici pour en favoriser l’accessibilité auprès du grand public.

Le Gala vise à honorer le travail exceptionnel des intervenants de la scène artistique québécoise ainsi qu’à créer et à solidifier les liens au sein de la communauté des arts visuels. Cette soirée festive et fédératrice rassemble les principaux intervenants du milieu dans le but d’honorer le talent et les efforts investis par chacun dans une cause commune : la mise en valeur des arts visuels d’ici.

Pour connaître les catégories des prix, les lauréats et tout autre information, visitez le site Internet.

 

Communiqué: Revoir les arts visuels à Kingston (Ontario) du 16 au 18 août 2011

Ottawa, le 18 août 2011- L’Alliance pour les arts visuels (AAV) tiendra un colloque intitulé Revoir les arts visuels à Kingston (Ontario) du 16 au 18 août 2011. Ce colloque réunira 60 chefs de file de plusieurs disciplines et de nombreux secteurs, afin d’examiner l’avenir à long terme des arts visuels au Canada. Les objectifs de ce colloque, qui rendra hommage à la Conférence des artistes canadiens tenue à Kingston en 1941, sont d’examiner les arts visuels aujourd’hui sous l’angle de l’implication du public, et d’explorer comment ils pourraient être mieux intégrés à l’économie canadienne et à la société en général.

Le colloque débutera avec un discours liminaire sur « L’évolution du rôle des arts au Canada » présenté par Jeff Melanson, actuellement directeur général et cochef de la direction de l’École nationale de ballet du Canada, et bientôt président et chef de la direction du Banff Centre. Panels et discussions se poursuivront tout au cours de l’événement et aborderont des thèmes tels « Qu’est-ce qui anime les arts visuels? » et « Repositionner les arts visuels : comment aller de l’avant? ». Des objectifs communs et des priorités seront établis, soutenus par un plan de travail. Une déclaration destinée au grand public, faisant part des conclusions et des résolutions issues de ce colloque, sera publiée par la suite.

« Depuis le Sommet pour les arts visuels de 2007 », déclare Pat Sullivan, coprésidente de l’AAV, « l’Alliance a soigneusement examiné l’état des arts visuels au Canada. Nous sommes persuadés que l’audacieux mélange de participants invités au colloque Revoir les arts visuels favorisera l’éclosion de stratégies novatrices pour l’avenir du secteur ».

L’année 2011 marquera le 70e anniversaire de la conférence d’artistes canadiens tenue en 1941 à Kingston, en Ontario, sous l’égide du Musée des beaux-arts du Canada et de l’Université Queens, et soutenue par la Carnegie Corporation. Ces discussions ont eu des retombées importantes, avec la mise sur pied de la Commission royale d’enquête sur l’avancement des arts, des lettres et des sciences — mieux connue sous le nom de Commission Massey-Lévesque — et, ultérieurement, avec la fondation du Conseil des Arts du Canada.

Des pas de géants ont été faits au cours de ces soixante-dix ans. Et pourtant, certains enjeux présents en 1941 sont toujours d’actualité. Les questions du statut social et des conditions de vie des artistes, le rôle des institutions publiques, la place de l’art dans l’éducation, l’intérêt et l’appréciation du public pour l’art, l’impact des nouvelles technologies et des nouveaux médias, de même que la place accordée aux artistes canadiens sur la scène internationale, étaient débattues alors et le sont toujours.

L’Alliance pour les arts visuels, par ce colloque sur invitation, veut revoir les principaux enjeux de la Conférence de Kingston de 1941 et réactualiser cette remarquable vision d’une place plus importante et durable, appuyée par une reconnaissance accrue, pour les artistes et les arts visuels dans la société canadienne.

L’Alliance pour les arts visuels est un regroupement d’organismes de services nationaux en arts visuels, en arts médiatiques et en métiers d’art, formés d’artistes, de commissaires, de musées d’art, de centres d’artistes autogérés, d’éducateurs et de marchands d’art. Les membres travaillent à créer et à instaurer des politiques en vue d’un plan d’action collectif, se soutiennent mutuellement et se conseillent lorsque des enjeux particuliers affectent plusieurs d’entre eux. Ils cherchent aussi à harmoniser les messages de chacun, afin de parler d’une voix forte et claire pour le mieux-être des arts visuels au Canada.

L’Alliance pour les arts visuels reconnaît l’appui financier du gouvernement du Canada par l’entremise du ministère du Patrimoine canadien, le Conseil des Arts du Canada, Aeroplan et ASSURart.

Rapport (PDF)