Comptes-rendus de décembre 2014

 

L’Alliance des arts visuels se réunit par téléconférence, mensuellement, pour discuter des projets et des questions d’intérêt commun. Deux fois par an, au printemps et à l’automne, les membres de l’Alliance produisent des comptes-rendus sur leurs activités. Suivez les liens ci-dessous pour un aperçu de leurs activités, en date de décembre 2014 :

 
 
 
 
 
 
 

Canadian Museums Association/Association des musées canadiens (CMA/AMC)
Conférence des collectifs et des centres d’artistes autogérés/Artist-run Centres and Collective Conference (ARCCC/CCCAA, dit ARCA)
Royal Canadian Academy of Arts/Académie royale des arts du Canada (RCA/ARC)
L’Association des groupes en arts visuels francophones (AGAVF)
Canadian Artists Representation/le Front des artists canadiens (CARFAC)
Canadian Crafts Federation/Fédération canadienne des métiers d’art (CCF/FCMA)
University and College Art Galleries Association of Canada/Association canadienne des galeries d’art universitaires et collégiales (ACGAUC)
Canadian Art Gallery Educators (CAGE)
Independent Media Arts Alliance/Alliance des arts médiatiques indépendants (IMAA/AAMI)
Aboriginal Curatorial Collective/Collectif des commissaires autochtones (ACC/CCA)

 

AMC/CMA

L’Association des musées canadiens (AMC) s’active sur de nombreux fronts pertinents aux arts visuels au Canada. Nous avons un nouveau site Web et plusieurs nouveaux programmes destinés à nos membres.

Nous avons présenté nos recommandations prébudgétaires au Comité des finances de la Chambre des communes. Ces recommandations nous serviront aussi de plateforme de revendications lors de l’élection fédérale qui se tiendra en 2015.

Le 18 novembre, l’AMC a tenu son importante Journée des musées canadiens sur la Colline parlementaire. Nos trois demandes principales sont :

• un examen et une mise à jour complète de toutes les formes de soutien aux musées et galeries provenant du ministère du Patrimoine canadien et de ses agences, à l’échelle du pays. (Une motion de l’hon. Stéphane Dion a été déposée au comité permanent du patrimoine canadien.)

• la création d’un programme quinquennal afin d’encourager un soutien privé accru par les Canadiens, par le biais d’un programme de dons jumelés. Les musées ne sont pas admissibles à l’actuel programme de dotation de Patrimoine canadien. Nous réclamons un programme nouveau et distinct d’une valeur de 50M $ par année pour cinq ans, afin d’accroitre le soutien privé d’une moyenne de 9% à 18% des revenus.

• l’engagement des jeunes. Nous réclamons une augmentation de 5M $ par année pour le programme Jeunesse Canada au travail. Les besoins excèdent nettement les fonds disponibles et, en conséquence, quelque 90% des demandes doivent être refusées.

Parmi les autres dossiers chauds, on compte aussi la loi sur les armes à feu, les droits d’auteur pour les œuvres orphelines et le soutien aux opportunités culturelles internationales.

L’AMC accueille aussi d’importantes rencontres pancanadiennes :

Novembre 2014 : Lorsqu’on doit se quitter : les tenants et les aboutissants de l’aliénation
Janvier 2015 : Conférence des entreprises muséales à Toronto. L’accent est porté sur les services aux visiteurs et le développement des revenus.
Avril 2015 : Congrès national de l’AMC à Banff (Alberta).
Novembre 2015 : Symposium sur les expositions itinérantes à Ottawa.
Avril 2016 : Congrès national de l’AMC à Halifax (Nouvelle-Écosse).
Novembre 2016 : Symposium sur les musées et la question autochtone à Ottawa.

John McAvity
Directeur général de l’AMC

revenir en haut

 

ARCCC/CCCAA, dit ARCA

La Conférence des collectifs et des centres d’artistes autogérés (ARCA) a connu une saison de travail intense et de rencontres de réseautage. En plus des rencontres habituelles de l’automne qui prennent place à Ottawa et qui réunissent les organismes nationaux de service en arts (ONSA) pour des rencontres axées sur l’apprentissage, le réseautage et la défense des intérêts, l’ARCA a participé à la planification de la 2e Rencontre canadienne de diffuseurs en art performance. Accueillie par L’Écart afin de coïncider avec la Biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda, cette rencontre a réuni 17 représentants de biennales de performance et d’art action, de même que des représentants de centres d’artistes qui programment régulièrement de la performance. Ce groupe a pris les devants des discussions afin d’esquisser une nouvelle grille qui sera proposée à CARFAC, dans le contexte d’une révision de la grille tarifaire pour la performance. À titre de groupe disciplinaire, les membres ont aussi discuté de sa structure (sans toutefois formaliser le groupe), d’une possible adhésion à l’ARCA, et du lieu d’une prochaine rencontre en 2016, soit à Calgary ou à Regina.

L’ARCA était aussi présent à la Vancouver Art Book Fair, les 5-6 octobre, afin de faire la promotion de Sélection, un catalogue d’anthologies d’essais critiques produits par des centres d’artistes et Artexte, et disponible par l’entremise de Formats. Le catalogue, produit par l’ARCA en partenariat avec Formats (RCAAQ) et Artexte, sera offert aux institutions intéressées par l’histoire de l’art canadien contemporain, d’autant plus que certaines de ces publications ne sont plus disponibles et deviennent rares. Toujours à propos de publications en art, l’ARCA a reçu le mandat d’un groupe ad hoc d’éditeurs canadiens indépendants en art afin d’organiser une rencontre de réseautage, qui s’est tenue à Montréal les 7 et 8 novembre, entre éditeurs en art indépendants, artistes et commissaires. Ce groupe a été proactif et a produit un scan préliminaire de l’environnement, dans le but de répertorier et d’établir des routes alternatives pour la circulation des médias discursifs et imprimés, au Canada et au-delà.

Dernier item mais non le moindre, l’ARCA s’affaire à produire sont tout premier répertoire en ligne des centres d’artistes et des collectifs. L’information a été colligée, éditée et traduite, et la spécialiste de l’information et designer de Mat3rial a travaillé ardemment pour concevoir une plateforme simple, efficace et élégante. Nous nous sommes rencontrés plusieurs fois depuis juin afin de discuter des besoins de artistes-chercheurs, tout en gardant en tête notre mission : faire la promotion à la fois de nos associations membres et de leurs propres membres, les centres d’artistes. Ne manquent plus maintenant que les touches finales et l’intégration de toute l’information. Nous comptons lancer le site à la mi-janvier 2015!

Anne Bertrand
Directrice de L’ARCA

revenir en haut

RCA/ARC

Depuis l’Assemblée générale annuelle de L’Académie royale des arts du Canada (ARC), en mai dernier à Edmonton, quatre entrevues avec des artistes séniors se sont ajoutées au projet en cours Web of Masters, qui en compte maintenant neuf. Ces entrevues seront éventuellement diffusées publiquement et deviendront à la fois des outils pédagogiques utiles et un ajout aux archives de l’art canadien.

D’autres rencontres régionales, les Socials, ont eu lieu depuis mai : une première à Toronto en septembre, une à Calgary et une autre à Ottawa en novembre. Ce sont d’importantes occasions de rencontre pour les membres, afin de discuter d’enjeux qui nous concernent tous en arts visuels.

Hibernus, une exposition du travail des membres sur le thème de l’hiver, aura lieu à la John B. Aird Gallery, située au rez-de-chaussée du 900 Bay Street à Toronto, du 9 décembre 2014 au 9 janvier 2015.

La 135e Assemblée générale annuelle se tiendra à Montréal, du 13 au 17 mai 2015.

Veuillez visiter notre site Web pour plus de détails sur ce qui précède et pour connaître les activités de nos membres.

Milly Ristvedt
RCA Advocacy Representative

revenir en haut

 

AGAVF

Association des groupes en arts visuels francophones (AGAVF)
• La contribution des arts visuels à la vitalité des communautés reconnue mais à suivre!
En juin dernier, la direction des langues officielles (DLO) de Patrimoine canadien annonçait qu’elle avait bien entendue une série de messages clairs et consensuels : « tous les secteurs et disciplines, y compris les disciplines non langagières, contribuent à la vitalité des communautés et la spécialisation est essentielle ». La consultation s’inscrivait dans la révision des programmes des langues officielles nouvellement tous gérés sous la Feuille de route sur les langues officielles. La direction a quand même rappelé qu’il en reviendra à chaque organisme de faire la preuve de sa contribution dans le nouveau paradigme de la « nouvelle logique d’investissement »! Les échos sur le terrain des bureaux régionaux semblent déjà confirmer que le message n’a pas été bien relayé. À suivre.

• Un forum sur la diffusion des arts visuels pour établir des stratégies
La Stratégie d’accès aux marchés pour les artistes des communautés de langues officielles inscrite à la Feuille de route est gérée par le Conseil des arts du Canada à travers ses services. En 2013-2014, sur un budget de 250 000 $ (pour les deux langues), deux projets francophones en arts visuels ont été retenus, pour un total de 11 500 $. En 2014-2015, le budget prévu est de 500 000 $. Le Service des arts visuels a lancé un appel de projets à ses clients à l’automne (date de tombée le 15 novembre). L’AGAVF a prévu tenir un Forum sur la diffusion des arts visuels dans le cadre de son rendez-vous annuel à Montréal, en février 2015.

• Une série d’ateliers à travers le pays pour mousser l’écrit sur les arts visuels
Une deuxième initiative L’Art visuel s’écrit partout au pays permettra de mener une série d’ateliers d’écriture à l’appui des outils développés par l’artiste-commissaire Serge Murphy dans le cadre d’événements dans une douzaine de villes ciblées à travers le pays.

Lise Leblanc
Directrice de l’AGAVF

revenir en haut

 

CARFAC

Canadian Artists Representation/Front des artistes canadiens(CARFAC)

Suite à la victoire de CARFAC et du RAAV à la Cour suprême du Canada en mai, nous étions heureux d’annoncer le 21 novembre une entente de principe avec le Musée des beaux-arts du Canada concernant les tarifs minimum à verser aux artistes. Nous sommes fiers de cette entente innovatrice pour la rémunération des artistes vivants au Canada, un jalon historique qui contribuera assurément à la viabilité à long terme des arts visuels au pays. Cette entente de principe sera soumise au vote de nos conseils d’administration de même qu’à celui des membres de CARFAC et du RAAV, en vue d’une ratification finale en février 2015. En septembre, nous avons tenu notre congrès annuel à Toronto, avec une centaine de délégués présents. Parmi les sujets à l’ordre du jour, une discussion sur la situation actuelle de la performance au Canada, ainsi que les moyens novateurs utilisés par les artistes émergents. Notre prochaine assemblée générale annuelle aura lieu à Saskatoon en mai, avec un panel sur les contrats et sur les outils de négociation pour artistes en arts visuels. Ce même sujet sera aussi présenté en partenariat avec nos organismes régionaux affiliés dans plusieurs villes partout au Canada, au printemps et à l’automne. Nous continuons à promouvoir le droit de suite, qui permettrait aux artistes de toucher 5% du produit de la revente de leurs œuvres. Le projet de loi C-516 a été présenté en 2013, et nous poursuivons nos rencontres avec des représentants du gouvernement pour y donner suite. Les résultats de notre sondage sur la rémunération des artistes seront publiés à l’hiver.

April Britski
Directrice en chef de CARFAC

revenir en haut

 

CCF/FCMA

La Fédération canadienne des métiers d’art (FCMA) a tenu son congrès annuel 2014 à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard, à la fin septembre. Cette conférence, la plus courue en neuf ans d’existence, offrait des forums sur la publicité et la visibilité, sur les récompenses, sur l’art public et l’engagement, sur les activités internationales et sur le marketing organisationnel. Nous avons aussi travaillé en collaboration avec notre partenaire provincial, le Prince Edward Island Crafts Council, pour monter une exposition des métiers d’art contemporains dans la province, pour la réception d’ouverture, pour une tournée provinciale en autobus des artisans et, par dessus tout, pour le congrès national sur les métiers d’art, avec des conférenciers de partout au pays. La question de l’héritage a touché une corde sensible, alors que plus de 75 personnes ont participé au symposium, à propos de l’influence de la tradition sur les pratiques contemporaines en métiers d’art.

En parallèle à cet événement majeur, nous avons poursuivi les préparatifs pour le lancement de l’Année des métiers d’art 2015, avec 57 activités inscrites à ce jour sur notre site www.craftyear.ca, et de nombreuses autres à venir. Nous avons fait circuler des trousses d’outils pour l’engagement dans la communauté, la promotion des intérêts et le partenariat avec les médias, et notre campagne sur les médias sociaux sera lancée le 15 décembre 2014.

La collaboration avec nos partenaires régionaux continue, alors que la directrice de la FCMA, Maegen Black, a participé à des rencontres, des ateliers et des conférences à Ottawa, Cambridge Bay au Nunavut, Edmonton et Fredericton. Nous travaillons étroitement avec notre partenaire des Maritimes, la Craft Alliance, afin de tenir un kiosque commun à la SOFA de Chicago, peut-être la plus grande vitrine pour les métiers d’art en Amérique du Nord. En faisant la promotion du magazine STUDIO, la plus importante publication canadienne sur la pratique des métiers d’art contemporains, nous avons tissé des liens avec des maisons d’édition, des institutions éducatives, des galeries, des centres d’artistes autogérés et des associations de métiers d’art partout aux États-Unis, de même qu’en Écosse, en Belgique et en Australie.

Maegen Black
Directrice de la FCMA

revenir en haut
 

UCAGAC/ACGAUC

L’Association canadienne des galeries d’art universitaires et collégiales (ACGAUC) a tenu sa rencontre de l’automne le dimanche 9 novembre, accueillie par la Galerie Leonard & Bina Ellen de l’Université Concordia à Montréal. Dans notre « bilan pancanadien » avec nos membres, les principaux sujets de discussion étaient les rapports à propos du processus de consultation avec les représentants du Service des arts visuels du Conseil des arts du Canada et une analyse du sens de « l’engagement social » dans le contexte de la programmation de nos galeries. Trois autres discussions, plus spécifiques au milieu universitaire, ont aussi eu lieu, portant sur les relations entre la galerie et le personnel, d’une part, et le corps administratif postsecondaire, les collègues enseignants dans les départements d’arts visuels, et avec les gestionnaires du risque et les fournisseurs d’assurances.

Pour notre organisme, la tâche la plus importante accomplie dans les derniers mois a été la traduction en français de notre résumé du sondage de 2012 auprès des membres et de l’énoncé de vision de l’ACGUAC. La prochaine étape est le lancement d’un modeste site Web avec ces textes dans les deux langues officielles, de même que les profils des galeries membres avec des liens vers leurs propres sites.

À titre de président de l’ACGAUC, Peter Dykhuis a participé à la même rencontre à Montréal, les 7 et 8 novembre, que sa collègue Anne Bertrand, de l’ARCA, au sujet de l’édition en art. Comme elle l’a elle-même mentionné plus haut, « ce groupe a été proactif et a produit un scan préliminaire de l’environnement, dans le but de répertorier et d’établir des routes alternatives pour la circulation des médias discursifs et imprimés, au Canada et au-delà ».

Peter Dykhuis
Directeur et conservateur de la Dalhousie Art Gallery et président de l’ACGAUC

revenir en haut
 

CAGE

La direction de la Canadian Art Gallery Educators (CAGE) s’active à planifier pour 2015 une conférence dynamique, intitulée Re-Examining Interpretive Models, qui aura lieu à la MacKenzie Art Gallery de Regina, en Saskatchewan, du 26 au 29 mars 2015.

Le thème de cette conférence découle d’une question posée par un de nos membres : « Quelle est la dernière fois où vous avez pris le temps de réfléchir à l’efficacité des stratégies d’interprétation de votre musée? » Plusieurs d’entre nous fonctionnent de la même façon depuis des décennies, sans se poser de questions. Cette année, CAGE vous offrira l’occasion de participer à des ateliers et de revoir les stratégies d’interprétation avec lesquelles nous sommes tous familiers, mais aussi de découvrir les plus récentes recherches et théories dans ce domaine, dans le contexte effervescent de l’environnement culturel et artistique contemporain.

Durant la conférence, nous explorerons un exemple actuel de ce réexamen des façons de faire à la MacKenzie Art Gallery, via l’exposition innovatrice Moving Forward; Never Forgetting, montée conjointement par le commissaire invité David Garneau et par Michelle LaVallee, conservatrice associée de la MacKenzie Art Gallery. Moving Forward; Never Forgetting est une exposition, une série de trois performances créées spécialement pour l’événement, des ateliers artistiques et un symposium célébrant la continuité, la résilience et l’adaptation autochtones par les arts visuels. Le Congrès national 2015 de CAGE comprendra un discours principal de Jane Sillis, directrice de engage, des ateliers pratiques en lien avec les modèles d’interprétation, des études de cas par des collègues canadiens, l’inscription au symposium Moving Forward; Never Forgetting et aux programmes de la MacKenzie Art Gallery, de même que des visites aux institutions culturelles de pointe de Regina.

Nous nous réjouissons à l’avance de rencontrer tous nos collègues canadiens à Regina et d’examiner, tous ensemble, les pratiques contemporaines d’éducation par l’art. Nous sommes aussi en train de concevoir un nouveau site Web, qui sera lancé en début de la nouvelle année.

Nicolle Nugent
Educator-Community Programs, MacKenzie Art Gallery
revenir en haut
 

IMAA/AAMI

Vous trouverez le dernier Bulletin de l’Alliance des arts médiatiques indépendants (IMAA/AAMI) en suivant ce lien.
revenir en haut
 

ACC/CCA

Vous trouverez le dernier Bulletin du Collectif des commissaires autochtones (ACC/CCA) en suivant ce lien.
revenir en haut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *